Si notre inspiration a souvent trouvé sa source dans les vêtements folkloriques de l’Europe du nord, un an après le confinement et sans pouvoir voyager, elle nous est venue de la féérie de la forêt de Fontainebleau qui a révélé la beauté et le contexte de toutes ces trouvailles, chinées au fur et à mesure des années dans des brocantes parisiennes, notamment une chemise de jeune meunier, appartenant certainement à un apprenti, car les manches étaient plutôt courtes et le col très petit. Une pièce versatile pour un corps de femme et qui se mêlait parfaitement avec une garde-robe moderne. Je l’ai portée pendant quelques années jusqu’à ce qu’elle se révèle à nous comme une pièce maitresse qui trouverait sa place dans notre collection.

De façon plus technique : nous nous sommes donc lancés dans un travail d’étude et de réplique assidu, tout en modernisant quelques détails et en valorisant les caractéristiques pleines de charme.

Elle ressemble à certaines chemises croates et italiennes, mais la différence la plus subtile est le détail des épaules. Une forme très caractéristique arborant un arrondi et une petite encoche à la naissance du col.

Pour le reste nous avons rectifié la longueur (car elle servait aussi de chemise de nuit pour les hommes à l’époque), ainsi que le col. Nous avons juste gardé la base pour un aspect légèrement plus rustique. La matière a été choisie avec soin : un lin lavé, assez lourd et fluide. Nous avons aussi créé une déclinaison rayée qui n’est pas fidèle au style mais qui nous semblait être dans l’esprit.

Étant réalisée à Paris, avec des techniques primitives, et plissée avec un simple guide en métal, elle est assez couteuse. C’est une réplique qui saura se faufiler dans les armoires de plusieurs générations comme l’a fait son ancêtre.

 

If our inspiration has often found its source in the folk clothes of northern Europe, a year after confinement and without being able to travel, it came to us from the magic of the forest of Fontainebleau which revealed the beauty and the context of all these findings, found over the years in Parisian flea markets, in particular a young miller's shirt, certainly belonging to an apprentice, because the sleeves were rather short and the collar very small. A versatile piece for a woman's body that blended perfectly with a modern wardrobe. I wore it for a few years until it proved to us as a masterpiece that would find its place in our collection.

In a more technical way: we therefore embarked on a work of study and assiduous replica, while modernizing some details and enhancing the charming features.

It looks like some Croatian and Italian shirts, but the most subtle difference is the shoulder patch. A very characteristic shape with a rounded form and a small notch at the start of the collar.

For the rest we adjusted the length (because it also served as a nightgown for men at the time), as well as the collar. We just kept the base for a slightly more rustic look. The material has been chosen with care: washed linen, quite heavy and fluid. We also created a striped variation that is not true to style but felt like it was in character.

Being made in Paris, with old techniques, and pleated with a simple metal guide, it is quite expensive. It is a replica that will slip into the wardrobes of generations like its ancestor did.

 

rene-blouse-voriagh

 

rene-blouse-voriagh

 

rene-blouse-voriagh

 

rene-blouse-voriagh

 

rene-blouse-voriagh

Model : Yulissa Aranibar rene-blouse-voriagh

 

rene-blouse-voriagh